Le management par le dialogue, par Denis Bismuth

 

Diriger ou accompagner ?

 

Au-delà de son rôle de dirigeant, garant du cadre de travail et des résultats, le manager a une fonction d’accompagnant des personnes.

 

Quand l’environnement de travail est compliqué et prévisible, comme a pu l’être l’industrie du siècle dernier, c’est la fonction de dirigeant qui prédomine. Mais quand l’environnement de travail devient incertain et complexe et automatisé, c’est sa fonction d’accompagnant qui prend le pas.

 

Les nouvelles formes de management qui tentent de sortir du modèle de commandement taylorien sont nombreuses. Que ce soit l’entreprise libérée, apprenante, responsabilisante, opale, agile ou quelle que soit la dénomination que l’on choisit, elles ont toutes en commun de mettre l’humain au centre de la relation de travail. Il ne s’agit pas (ou plus seulement) pour le manager d’être un expert de la communication d’une consigne et un expert du contrôle de la production. Devoir considérer l’humain l’oblige à développer des compétences à conduire des relations. Des postures nouvelles pour certains : écouter, comprendre l’autre, intégrer les enjeux et les intérêts des collaborateurs dans ses décisions etc.

 

Le manager doit-il savoir communiquer et/ou être en relation ?

 

Ce n’est plus seulement un communicant capable d’avoir un discours construit et percutant. Il est aussi homme de relation. La différence réside essentiellement en ce que la relation consiste en un échange un certain nombre d’aller-retour de communication qui conduit à la compréhension mutuelle là ou la communication est l’établissement d’un discours « à sens unique » qui se veut le plus compréhensible possible (comme la publicité par exemple).

 

Manager par le dialogue c’est être capable de construire une relation faite d’aller et retour, d’échanges qui ont pour but de se faire comprendre de son collaborateur en l’accompagnant dans le cheminement de sa compréhension. C’est partir d’où il est et cheminer plutôt que de le séduire avec un discours mobilisateur. Car la communication est bien un acte de séduction dans le sens premier du terme : « se ducerer » conduire à soi. Mais si je conduis mon collaborateur à ma pensée comment peut il être dans la sienne ?

 

Piloter des confrontations (1)

 

Le management par le dialogue est un moyen d’accompagner le collaborateur dans l’élaboration qu’il fait de sa compréhension de la demande de son manager. La compréhension n’est pas immédiate, c’est une élaboration qui suppose une discussion à l’intérieur de soi (son for intérieur dans le sens étymologique du terme : le forum intérieur) (2) . Le management par le dialogue est un moyen pour le manager d’influencer avec respect son collaborateur en tenant compte de lui et sa façon de penser et de comprendre.

Le management par le dialogue est une ressource pour permettre au manager d’accompagner la confrontation intérieure que conduit le collaborateur pour élaborer sa propre réflexion et sa propre compréhension.

 

Resultence est spécialisé dans l’accompagnement par le dialogue, que ce soit en coaching individuel ou lors de nos accompagnements collectifs, nous avons à cœur d’organiser des séquences de dialogue pour ouvrir, écouter, s’inspirer, confronter, co-construire … et permettre ainsi aux équipes et aux groupes de cheminer ensemble vers la destination désirée.

 

(1) De la confrontation comme geste professionnel : https://www.linkedin.com/pulse/de-la-confrontation-comme-geste-professionnel-denis-bismuth/?published=t
(2) Prescription re-prescription et apprenance : https://denisbismuth.over-blog.com/2019/10/prescription-re-prescription-et-apprenance.html

 

 

MATINALE RESULTENCE - 29 AVRIL 2020
Organisation Apprenante, le coaching des architect...

Sur le même sujet: