L’efficacité du coaching pour renforcer la confiance en soi

LA CONFIANCE EN SOI, UNE APTITUDE MAJEURE À DÉVELOPPER

 

Demande fréquente des entreprises, cette demande simple en apparence recouvre des réalités complexes et trompeuses. En tant que Coach ANC, Il s’agit dans cet article de développer l’approche ANC (Approche NeuroCognitivime) pour comprendre comment nous accompagnons en coaching nos clients sur les sujets relatifs à la confiance en soi.

 

Nous devons valider tout d’abord le bien –fondé de la démarche, que le client soit bien volontaire pour travailler sur ce sujet c’est le rôle de la première séance de définition des objectifs. On cherchera à comprendre comment s’exprime ce manque de confiance en soi. Peut-il en fournir des illustrations ? Notre travail consistera à faire verbaliser par notre client ses pensées, ressentis, et comportements, et ce dans les différentes situations où il dit manquer de confiance en lui.

 

Quelques notions plus théoriques nous sont données par Thierry Pacaud dans son article « l’estime de soi et la confiance en soi, réponse d’un coach certifié », article que je vous recommande lire. “l’estime de soi et la confiance en soi, la réponse d’un coach certifié”.

 

Le plus souvent, la demande va s’exprimer en une difficulté à mettre en oeuvre des aptitudes que voudraient voir déployer le supérieur hiérarchique du client. Parfois, le client a besoin d’obtenir des « autorisations » pour se donner le droit d’agir et de se mettre en action par exemple. Il peut aussi s’agir d’acquérir de nouvelles aptitudes relationnelles comme par exemple un expert qui va devenir manager et qui a besoin d’être accompagné pendant sa prise de nouvelle fonction. Quelque fois, le client se sent comme tiraillé (comme une petite voix intérieure) entre d’une part l’envie d’agir (prendre la parole, manifester son désaccord, faire une blague etc) et d’autre part, comme une forme de difficulté à agir. Fragilité de la confiance en soi.

 

EFFICACITÉ DU COACHING, UN TRAVAIL EN PROFONDEUR ET EN DOUCEUR


Les séances de coaching en approche ANC vont permettre un travail en profondeur en seront étalées et structurées de façon à ce que :

  • Le client identifie à l’aide des questions du coach sa structure de motivation profonde, motivation dite intrinsèque, cela permet « d’acter » une façon de faire qui permettrait d’être déployée dans un autre contexte professionnel (du type : j’aime organiser un évènement familial >je pourrais aussi organiser une dynamique d’équipe car ce que j’aime, c’est l’organisation, la planification, la coordination, l’anticipation). Pour travailler la confiance en soi, on doit travailler sur du concret, du tangible, il faut que le client accepte et se reconnaisse cette aptitude d’aimer faire un certain nombre de choses qui, remis dans un contexte professionnel, va favoriser l’image qu’il a de lui-même (>il va alors reconnaître de lui-même être capable de …).
  • Il faut ensuite travailler sur l’image qu’il a de lui-même, souvent les clients déprécient l’image qu’ils ont d’eux même, refusent de se voir complimenter (ou dévalorisent ce qu’ils font en trouvant ça « banal », quelconque, juste normal ou peu intéressant). Le travail du coach ANC va consister à revaloriser ces aptitudes en s’appuyant sur ce qui aura été préalablement reconnu par le client (on utilise parfois l’outil de « la pluie des compliments »).

 

Ce travail s’effectue dans la durée car il nécessite un travail d’intériorisation important. Il est fondamental que le coaché, grâce à des petits exercices réguliers que le coach va lui demander de pratiquer, s’approprie ses propres ressources et les acceptent avant de pouvoir passer à leur mise en œuvre.

 

  • La mise en œuvre ou encore la définition du plan d’actions intervient alors quand le coaché a accepté de se reconnaître ses ressources et aptitudes et consent à essayer de les déployer, mise en mouvement qui doit s’effectuer dans la douceur. On y va pas à pas, la gêne est parfois là, pour certains la démarche reste encore limitée mais, petit pas après petit pas, on avance au rythme du client. Parfois on obtient un grand pas, une liberté est alors conquise, ce qui est alors une grande victoire car toute liberté une première fois conquise peut se reproduire très facilement.


DES CAS D’APPLICATION TRÈS CONCRETS


On va ancrer cette mise en action au travers de différents exercices correspondant à différentes situations professionnelles, depuis la prise de parole en public, l’animation de groupe de travail, savoir-faire un feed-back négatif (des clients ont parfois des difficultés à exprimer un ressenti négatif).

 

N’hésitez pas à nous solliciter pour nous faire part de vos souhaits pour prendre confiance en vous et développer votre performance individuelle et collective.

Le lâcher prise, laisser faire, c’est aussi agir
Visite d’une entreprise libérée, AMI API, pour MOM...