Comment prendre une décision ?

 


Le problème de la prise de décision est assez fréquent en coaching.

 

Abordé pendant la première réunion de définition des objectifs, le client justifie sa difficulté à prendre une décision importante par toute une série de raisons : beaucoup de facteurs viennent polluer sa réflexion, motifs personnels, amicaux, professionnels, pas facile pour le client de s’y retrouver et encore moins de trancher – dans la sérénité.

 

LES ÉTAPES DU PROCESSUS DE DÉCISION

 

 

 

 

J’ai besoin de quelqu’un pour m’aider à prendre ma décision” ou encore « j’ai besoin d’un coach pour m’aider à y voir clair », c’est souvent en ces termes que le client justifie sa demande.

 

Bien évidemment, le coach clarifiera sa posture, il ne se prononcera pas sur le problème lui-même (voir l’article coaching professionnel et manager coach), il n’est pas là pour conseiller son client mais pour l’aider à prendre sa décision en conscience, après avoir validé les différentes étapes du processus de décision.

 

  • Durant la première étape du processus de décision qui consiste pour le client à regrouper toutes les informations utiles et pertinentes ayant un rôle à jouer dans la prise de décision, le coach s’efforcera de ne pas rentrer dans les argumentations du client et veillera à ce que le client explore bien toutes les facettes de son sujet. Le client voudra « discuter » avec son coach de la pertinence de telle ou telle information et le coach veillera bien à ne pas retarder le client dans son processus en ne lui donnant pas d’avis.
  • L’étape de la cartographie est souvent utile pour visualiser les données entrantes et ébaucher les données de sortie.
  • La troisième étape marque l’étape de l’ambivalence ; souvent le client sait au fond de lui-même quelle décision prendre mais il est mal à l’aise avec les conséquences de sa décision. Il projette les difficultés associées, parfois les difficultés sont liées à la communication autour de la décision, parfois sur les renonciations qu’emporte sa décision. Pas facile d’être à l’aise avec les conséquences de ses choix.
  • Cela nous amène à la quatrième étape, l’annonce ou la communication de la décision. On peut y passer du temps, la forme importe autant que le fond. Comment la formuler ? Quand la formuler ? Ou la formuler ? En présence de qui la formuler ? Cette étape est capitale pour que le client puisse préparer l’étape suivante qui va marquer la mise en action de la décision.
  • Cette avant dernière étape est importante dans le suivi des séances de coaching, le client peut être tenté de la gérer seul, or cette phase peut parfois être bâclé par le client, parfois encore mal à l’aise à assumer les conséquences de ses choix. Il est important de conserver la régularité des séances pré programmées avec le client pour que le client soit bien aligné entre ses décisions et sa personne, ses décisions devront être pleinement assumées.

 

Le rôle du coach est capital pendant toute cette période. Son écoute, le silence et ses questions permettront au client de progresser à son rythme, le coach pouvant jouer selon les cas de figure, un certain nombre de rôles pendant toute cette période correspondant le plus souvent aux protagonistes concernés par la prise de décision. Le coach, grâce à son effet miroir, permettra alors au client d’ajuster, modifier, corriger tel ou tel aspect de sa thématique en fonction des objectifs poursuivis.

 

 

Qu’est-ce que la transformation digitale de l’entr...
Le lâcher prise, laisser faire, c’est aussi agir